SIDIDAHO

Bienvenue sur mon blog

 

L’entraide- 16/07/2017

Classé dans : ARTICLES — Daho Sidi @ 20:48

 

_DSC10509-horz

« …Raconte leur les histoires peut être qu’ils comprendront… »

Un ange descendit sur terre pour avec une mission concernant trois personnes données ; Un lépreux, un  teigneux et un aveugle. Ces trois personnes vivaient misérablement et rejetés par la société du fait de leurs tares respectives.

Au lépreux il demanda.

-Si il t’était donné de formuler un vœu qui serait exécuté sur le champ que demanderais –tu ?

-Une bonne santé et une peau saine, pour que je sois accepté parmi les gens et vivre enfin heureux et respecté.

-Ton souhait est exaucé. Demande aussi ce que tu voudrais comme bien ;

-Un troupeau de chameaux.

-Qu’il en soit ainsi, répondit l’ange.

…Et l’homme recouvra miraculeusement sa santé, et fut possesseur d’une chamelle qui devint très vite une source de  nombreux camélidés  qui firent sa fortune le hissant ainsi dans une position sociale de choix.

Au teigneux  il demanda.

-Si il t’était donné de formuler un vœu qui serait exécuté sur le champ que demanderais –tu ?

-De beaux cheveux et une tête bien faite, pour que je sois accepté parmi les gens et vivre enfin heureux et respecté.

- souhait est exaucé. Demande aussi ce que tu voudrais comme bien ;

-Un troupeau de vaches.

-Qu’il en soit ainsi, répondit l’ange

…Et l’homme recouvra miraculeusement sa santé, et fut possesseur d’une vache pleine  qui devint très vite une source nombreux bovins qui firent sa fortune le hissant  ainsi dans une position sociale de choix.

A l’aveugle il demanda.

-Si il t’était donné de formuler un vœu qui serait exécuté sur le champ que demanderais –tu ?

- Recouvrir la vue et reconnaitre  gens et  lieux, pour que je sois accepté parmi les miens et vivre enfin heureux et respecté.

-Ton souhait est exaucé. Demande aussi ce que tu voudrais comme bien ;

-Un troupeau de moutons.

-Qu’il en soit ainsi, répondit l’ange.

…Et l’homme recouvra miraculeusement sa vue, et fut possesseur d’une brebis  pleine  qui devint très vite une source nombreux ovins qui firent sa fortune le hissant  ainsi dans une position sociale de choix.

Le temps passa, et les trois hommes vivaient dans l’opulence, le plaisir, la force et la quiétude…

Après longtemps, l’ange redescendit sur terre et pris la forme d’un lépreux. Il alla chez l’homme qui l’était  auparavant et qui maintenant est un tout autre personnage ; sain , riche et devenu notable dans sa société. Il lui demanda ;

-Je te demande aumône, au nom de Celui qui t’a rendu ainsi, riche et heureux parmi les hommes…

-Mais voyons, quelles paroles- répondit  l’homme -j’ai des besoins à combler et des contrats à respecter. J’ai des impôts à payer, une famille à nourrir. Je ne peux dilapider ainsi ma fortune à chaque demande formulée par n’importe qui vient frapper à ma porte .Ma position sociale et ma fortune sont les résultats de  mon travail, et ma descendance de noble sang, un héritage.

-Redevient à l’état ou tu étais  auparavant ! Dit l’ange…

Puis prenant l’image d’ un teigneux, l’ange se présenta   au deuxième homme et lui  fit la même demande et eut la même réponse. Il le condamna au retour de sa situation originelle et continua sa tournée.

Il prit enfin  prit la forme d’un aveugle et  alla chez le troisième homme. Il lui demanda :

-Je te demande aumône, au nom de Celui qui t’a rendu ainsi, riche et heureux parmi les hommes…

Le visage de l’homme s’illumina et prenant doucement la main de l’ange il le guida sous l’ombre d’un olivier et le fit asseoir à ses cotés.

-Mais voyons bien sûr, mon bon ami,  j’étais comme toi  et je connais ta misère et les affres ténèbres ou tu es plongé maintenant . J’étais dans le besoin matériel, errant dans le noir, tout comme toi,et la Providence m’a tirée de ce mauvais pas. Pourquoi ne ferais pas pareil ? J’ai un troupeau immense d’ovins, prends dans le tas ce qui te plait et ne sois gêné par aucune restriction. Il y a là devant toi, tellement de bien qu’il suffit à plus de gens que toi et moi sur cette vaste terre.

Ainsi finit cette histoire qui doit avoir nécessairement un but…

« …Puis lorsqu’ils eurent oublié ce qu’on leur a rappelé, nous leur ouvrîmes les portes donnant sur toute abondance, et lorsqu’ils eurent exulté de joie de ce qui leur avait été donné, nous les saisîmes soudainement, et les voila désespérés… »

Beaucoup de personnes, de peuplades  ou même de  nations  après  être passées par des âges obscurs et ayant bénéficié de circonstances favorables sont arrivés par leurs efforts ou des circonstances complaisantes, à un niveau de vie ou de développement appréciable. Oublieux de leur passés, ils contestent aujourd’hui à autrui le même droit a l’assistance, à l’aide et même parfois au  droit à l’existence. Est-ce juste, est ce normal ?

 

 

Commenter

 
 

Magicien-Jongleur |
creaanna |
veronique2009 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Les randonneurs du plateau...
| sylvainhaenel
| mon petit coin : Med_rabi